Qu'en est-il de la patience pour ceux qu'elle tue ?

“Je veux, si je suis élu Président de la République, que d'ici à deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid. Parce que le droit à l'hébergement, je vais vous le dire, c'est une obligation humaine. Mes chers amis, comprenez-le bien; si on n'est plus choqués quand quelqu'un n'a pas de toit lorsqu'il fait froid et qu'il est obligé de dormir dehors, c'est tout l'équilibre de la société où vous voulez que vos enfants vivent en paix qui s'en trouvera remis en cause.”
Nicolas Sarkozy, 18 décembre 2006

30 novembre 2010: 1 mort officiel devant la porte d'un centre commercial d'Ivry



01/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi